Site à but non lucratif, ZIGetZAG.info vous présente des producteurs alsaciens qui développent une offre de produits et services réellement responsables, garantis par une charte éthique.

Achats responsables : les Français prêts à dépenser un peu plus !

Selon un observatoire Cetelem/Harris Interactive « Responsabilité et éthique dans la consommation », près de 80 % des Français interrogés* considèrent qu'ils consomment aujourd'hui de manière responsable en favorisant, notamment, des achats écologiques. Pour 50 % d’entre eux, il s’agit là davantage « d'un objectif vers lequel ils tendent que d'une transition déjà effective ».

La tendance semble concerner en particulier les plus de 50 ans, ainsi que les femmes, plus attentives aux effets sur la santé des produits (48 %), selon l'étude.

L’achat d’occasion peu ancré dans les habitudes

L’acquisition d’objets de seconde main est l’un des actes d’achat les moins répandus  d’après cette étude :
60 % des personnes interrogées n’y ont jamais recours. Pourtant, en novembre 2017, l’Ademe (Agence de l’environnement et de la maîtrise de l’énergie) a publié une étude sur « la deuxième vie des produits en France » qui révélait au contraire un changement non négligeable dans les habitudes de consommation. Le tonnage des objets réutilisés a augmenté de 30 % depuis 2014, démontrant que « le réflexe de réutiliser plutôt que de jeter rentre dans les mœurs », pour Christophe Marquet, chargé de mission en prévention des déchets à l'Ademe. Même si cette étude faisait le constat que le marché de l’occasion se portait bien notamment en raison du renouvellement fréquent de certains produits, comme les smartphones...

Le prix reste un frein, mais...

85 % du panel perçoit les produits responsables comme ayant un coût plus élevé en moyenne. Même si 54 % sont tout de même prêts à dépenser 10 % de plus pour ce type de produit.

Le prix n’est cependant pas toujours plus élevé en réalité. Car acheter responsable, c’est opter pour d’autres modes de consommation qui au final permettent de réaliser des économies. Acheter des produits bios mais bruts au producteurs locaux, via des filières directes, est bien moins coûteux que d’acheter des produits bios transformés en grandes surfaces par exemple... Il en va de même pour les produits d’occasion (livres, vêtements, jouets, électroménager...). Les produits durables, de meilleure qualité, sont souvent plus chers à l’achat mais plus résistants dans le temps.

D’ailleurs, cette étude de Cetelem/Harris Interactive établit que les critères d’achat les plus importants pour les personnes interrogées sont justement l'économie de proximité incarnée par des circuits courts et une agriculture locale (30 %) et la durée de vie des produits (28 %). La santé restant le premier critère (45 %).

« Si la consommation responsable est d’abord associée à l’écologie et au refus du gaspillage, elle est aussi un lieu  de rencontre pour de nombreux éléments : le bio, le commerce équitable,  le respect  des  producteurs, le local, etc.»

Trouver de l’offre : les plateformes d’achat responsable vous guident !

59 % des Français  sondés trouvent que les magasins ne distribuent pas suffisamment de produits responsables, surtout dans les secteurs des cosmétiques (46 %), des vêtements (33 %) ou de l'ameublement (30 %) à la différence du secteur de l'alimentation (78 %). Concernant justement la distribution, le panel accorde plus sa confiance aux magasins bio et aux commerces indépendants (80 % et 76 %) qu’aux grandes surfaces ou grandes enseignes de distribution (48 %).

Bien souvent, les offres responsables se trouvent justement plutôt en dehors des circuits de distribution classiques (grandes surfaces). Vente directe à la ferme, coopératives, boutiques indépendantes, associations, structures d’insertion, etc. Les acteurs de l’Économie sociale et solidaire, du commerce équitable et de l’agriculture biologique portent des valeurs fortes de démocratie, d’utilité sociale, de non-lucrativité, de solidarité... Car ce qui compte, ce n’est pas seulement le produit que l’on achète, mais aussi et surtout les conditions dans lesquelles il a été cultivé/ récolté/ transformés/ collecté/ fabriqué/ vendus. La dimension sociale (création et maintien de l’emploi, conditions de travail, équité des filières) est souvent invisible aux yeux des consommateurs finaux, mais néanmoins essentielle pour être dans une démarche d’achat responsable.

Pour vous aider, vous guider, vous informer, il existe des plateformes comme ZIGetZAG.info en Alsace, pour mettre en lumière ces acteurs, valoriser leurs offres et promouvoir ces modes de consommation auprès du plus grand nombre. Découvrez (ou redécouvrez) nos engagements et notre charte, ainsi que les initiatives similaires dans les autres régions. N'hésitez pas à consulter ces annuaires et à vous tenir informés des événements et rencontres sur le territoire permettant d'en savoir plus au sujet de la consommation responsable :-)

--

* L'enquête a été réalisée par Harris Interactive en ligne du 6 au 8 février 2018 auprès d'un échantillon de
1
001 personnes, représentatif des Français âgés de 18 ans et plus.