Site à but non lucratif, ZIGetZAG.info vous présente des producteurs alsaciens qui développent une offre de produits et services réellement responsables, garantis par une charte éthique.

Remise de fonds aux associations de victimes

Moment important en ce mardi 2 juillet 2019, dans les locaux d'Envie Strasbourg : deux associations locales d'aide aux victimes particulièrement impliquées suite à l'attentat du 11 décembre 2018, se sont vues remettre les fonds collectés par les acteurs du Marché Off de Noël.

Rappel des faits

Les adjoints au Maire de Strasbourg, Paul Meyer et Jean-Baptiste Gernet, avaient insisté sur l’importance de ne pas céder au piège de peur, tendu par l’auteur de l’attentat encore en fuite au moment de la réouverture du Marché de Noël le 14 décembre dernier. 

Avec leur appui, l’ensemble des professionnels du Marché Off ont décidé d’un commun accord de dépasser les peurs, en initiant des actions collectives au profit des victimes et de leurs proches. Les associations AV Lab et Drugstore on produit dans les heures qui ont suivies la réouverture du marché Off des badges et des broches de soutien, proposées à tous les visiteurs à prix libre.

Le soir même, le président de la République en visite à Strasbourg se voyait remettre par Paul Meyer une des broches fraîchement produite en signe de solidarité. 

L’association Envie Strasbourg, elle aussi très impliquée dans le collectif du marché Off, décidait d’attribuer l’intégralité de son chiffre d’affaires du samedi 15 décembre 2018 au profit d’associations locales d’aide aux victimes. Les contributions volontaires des visiteurs de l’ensemble des stands du marché Off en échange de badges ou de broches se sont élevées à 3 963 €, tandis que le chiffre d’affaire d’Envie Strasbourg pour la journée du 15 décembre atteignait 7927 €.

Montant conséquent

C’est la somme de 11 890 € qui été partagée entre deux associations en toute première ligne pour soutenir les victimes de l’attentat du 11 décembre ainsi que leurs proches : SOS Aide aux Habitants et VIADUQ 67. Les sommes recueillies permettront notamment de résoudre des difficultés matérielles conséquentes auxquelles des victimes et leurs proches sont toujours confrontés quelques mois après l’attentat.