Site à but non lucratif, ZIGetZAG.info vous présente des producteurs alsaciens qui développent une offre de produits et services réellement responsables, garantis par une charte éthique.

Des fêtes de Pâques revisitées

paques

Pâques est symbole de renouveau et l’occasion de se réunir en famille. C’est aussi la traditionnelle chasse aux œufs, de préférence en chocolat. Comment passer des fêtes de Pâques plus solidaires et responsables ?

Que fête-t-on à Pâques ?

Les fêtes de Pâques ne se résument pas à des jours fériés et des montagnes de chocolat. À l’origine, la fête chrétienne de Pâques célèbre la résurrection du Christ et vient clôturer la Semaine Sainte. C’est l’une des plus importantes fêtes religieuses en France. Le dimanche de Pâques n’est pas un jour fixe car il a lieu le dimanche suivant la première pleine lune du printemps.

La tradition veut que les Chrétiens mangent du poisson le vendredi, un plat considéré comme maigre, en souvenir du Vendredi Saint, jour de la crucifixion de Jésus. A Pâques, ils vont manger un plat d’agneau. L’agneau pascal est un symbole religieux présent dans les traditions juives et chrétiennes, symbole d’une victime innocente sacrifiée pour racheter les péchés des hommes.

Aujourd’hui, les fêtes de Pâques sont l’occasion de se retrouver en famille, de chasser les œufs dans le jardin et de partager un bon repas en s’offrant des chocolats.

Une décoration maison

Il est possible de fabriquer une décoration printanière économique, écologique et solidaire en optant pour la récup’ et la seconde main. Vous trouverez par exemple chez Emmaüs ou dans certaines boutiques du Relais Est des nappes et serviettes en tissus ainsi que de la vaisselle à petits prix pour confectionner une jolie table sans plastique jetable. Les enfants peuvent être mis à contribution pour fabriquer des petites décorations à partir de boîtes d’œufs, de papier crépon, chutes de papier cadeaux ou de journaux, de la ficelle, des boîtes de conserve, du carton… Internet regorge d’idée déco et d’activité à faire avec les enfants. Laissez leur imagination faire le reste !

Les objets du quotidien peuvent aussi servir pour compléter la décoration, comme des paniers, un arrosoir, des bougies, des lanternes…

N’oubliez pas les fleurs ! Pâques est aussi l’occasion de fêter l’arrivée du printemps. Les fleurs sauvages sont à l’honneur (jacinthes, narcisses, rameaux de bourgeons, branches de noisetier, muguet…), mais vous pouvez aussi laisser les enfants cueillir des pâquerettes et autres pissenlits pour agrémenter la table. Certains producteurs de fruits et légumes proposent aussi des fleurs à la vente, comme les Jardins de la Montagne verte à Strasbourg. C’est aussi le moment de planter des semis pour avoir des fleurs, des fruits ou des légumes dans son jardin ou un coin de son balcon. Chaque années, l’association ICARE organise une vente de plants de légumes bio sur ses exploitations d’Ungersheim et de Sentheim au début du printemps.

Un repas local et anti-gaspi

Que vous choisissiez de préparer un plat traditionnel à base d’agneau ou un tout autre repas, pensez à prévoir la juste quantité de nourriture par rapport au nombre de convives afin de réduire le gaspillage. Toutefois, s’il y a des restes, ils pourront toujours être partagés et consommés dans les jours qui suivent.

Idéalement, il convient de préférer des achats avec le moins d’emballages possible, voire en vrac. C’est notamment le cas pour les fruits et légumes achetés directement auprès des producteurs. L’Alsace est bien pourvue en propositions bio et locales sur tout le territoire. Les producteurs bio d’Alsace du Nord se sont réunis autour de l’initiative du Marché Bus. Si ce dernier n’est malheureusement plus en circulation à l’heure actuel, vous trouverez sur le site les coordonnées des sept producteurs qui vous accueillent sur leur exploitation ou sur les marchés. Autour de Strasbourg, les Jardins de la Montagne Verte, le regroupement de producteurs « Ma Ferme bio », la coopérative de la Ferme Saint André livrent des paniers ou sont présents sur les marchés. Le site Ma-ferme-bio.com présentent par ailleurs des offres de paniers de fruits et légumes livrés sur commande. Les Jardins du Giessen en Centre Alsace, les Jardins d’Icare et du Trèfle Rouge ou encore le collectif Rhénamap autour de Mulhouse proposent des abonnements à des paniers de légumes bio ainsi que des produits lors marchés hebdomadaires. À Kingersheim l’association Les Sheds vous accueille dans son épicerie où vous trouverez plus de 1 400 références de produits frais, locaux et de saison en direct de producteurs bios. Il est d’ailleurs possible de faire ses achats directement en ligne ou encore de se rendre à leur marché paysan les mercredis.

Du chocolat équitable

Les traditionnels chocolats de Pâques seront bientôt sur tous les étals. Mais pour changer des offres industrielles, pourquoi ne pas se tourner vers les artisans chocolatiers ? La consommation de chocolat bio et équitable permet de soutenir un commerce plus juste envers les producteurs qui cultivent le cacao, ce qui permet un développement durable et social.

À Strasbourg, la chocolaterie artisanale française Cacao Expérience sélectionne soigneusement le cacao certifié AB qui est torréfié sur place. Pour les fêtes de Pâques, la chocolaterie confectionne divers œufs, grands lièvres aux gigantesques oreilles, fritures ainsi qu’une revisite du fameux Lammele (agneau pascal) entièrement réalisé en version chocolatée.

De leur côté, Artisans du Monde proposent dans leurs boutiques associatives et sur leur site une large gamme de chocolats d’exception issue du commerce équitable. Vous y trouverez bien entendu des chocolats spécialement pour Pâques avec des lapins, des œufs, des moutons et autres ballotins, mais également de l’information et des actualités autour d’actions solidaires déterminantes mises en œuvre par ces collectifs sans but lucratif. En ce début de printemps, l’ensemble de ces acteurs locaux nous donnent l’occasion d’associer qualité, bon goût, mais également bon sens et engagement.